Dimanche 24 mars 2019 au stade des Montées

RC Orléans – Limoges : 27 – 7

Les Orléanais ont livré un match référence, hier à domicile, et ont signé une excellente opération dans la course à la qualification. Avec, à la clé, quatre essais inscrits. Du bon boulot…

Les gars ont fait le « boulot. C’est un match référence. On voulait faire tomber un gros… Nous sommes dans le vrai et c’est la preuve que l’on peut aller voir encore un peu plus loin » : hier après-midi, au beau milieu de la pelouse du stade des Montées, Yann Marchais, l’un des deux entraîneurs du RC Orléans avec Jimmy Belouet, affichait un large sourire, entre deux accolades viriles. En Fédérale 2, ses hommes venaient de faire tomber, à domicile et avec la manière, Limoges, le dauphin de la poule. Le tout, sur le score de 27-7. Avec, à la clé, quatre essais inscrits contre un seul encaissé.
RCO vs USALAvec, donc, en poche, le point bonus. Défense clairvoyante et carton rouge Pour en arriver à ce bilan comptable parfait, les Orléanais avaient livré un match de haute intensité, sans temps faibles, malgré une dizaine de minutes plus compliquée en première période. Et ce, quand les visiteurs s’étaient heurtés, à l’approche de l’en-but, à une défense loirétaine opiniâtre, clairvoyante dans son organisation. Surtout, le RCO s’était montré réaliste aux bons moments, en fin de première mi-temps et en début de seconde, quand, profitant du carton jaune infligé à Boudot (4041), ils avaient inscrit deux essais par l’intermédiaire de Hiscock (40’+2) et de Billard (421. Appliqués avant la pause, les Orléanais ont haus-sé leur niveau de jeu dès la reprise, en investissant le camp adverse. Felipe Bassaletti était au four et au moulin, alors que ses équipiers alternaient les options en attaque, au près ou dans les initiatives initiées au milieu de terrain. À 27-7 à la 59′, l’affaire semblait définitivement pliée. C’est alors que Marchais prenait un carton rouge pour jeu dangereux, à l’issue d’un duel engagé à la réception d’un ballon haut. Une exclusion sévère, dictée par un règlement appliqué à la lettre, qui redonnait de l’allant à des Limougeauds qui n’avaient pas cessé jusqu’alors de subir, en particulier dans les zones d’impact… À force de courage, le RCO tenait jusqu’au bout. Et signait, ainsi, une excellente opération dans la course à la qualification.« On savait que ce match allait se jouer sur le rapport de force », répétait Yann Marchais. « On sentait bien que l’une des deux équipes allait lâcher ». Orléans devra confirmer sa bonne dynamique actuelle dès dimanche prochain à Périgueux. « On ira jouer là-bas sans complexe », concluait le coach orléanais. Persuadé d’être à la tête d’un groupe suffisamment armé pour s’offrir une fin de saison ambitieuse.

La fiche

RC ORLÉANS • LIMOGES, (12-7). Arbitre M. Tourneur (Franche-Comté). 500 spectateurs.
Pour Orléans. Ouatre essais : Nasso (23e), Hiscock (40e + 2 et 59e), Billard (42e). Deux transformations : Junguet (40e + 2 et 59e.). Une pénalité : Junguet (52e). Carton jaune : Pouplot (32e). Carton rouge : Marrchais (63′, jeu dangereux).

Pour limoges. Un essai : Baudot (34e. Une transformation : Douvesy (34e). Cartons jaunes : Baudot (40e +1), Douve, (71e).

Évolution du score. RC Orléans • limoges 5-0, 5.5, 5-7, 10.7, 12-7, 17.7, 20-7, 25-7, 27-7.

Match Espoirs. RC Orléans – Limoges, : 48-28.

 

Article paru dans la République du Centre du lundi 25 mars 2019. Photo copyrith PicturAL1.