RUGBY /FÉDÉRALE  16eme de finale retour  Mauléon – RC Orléans :46-3

Le RC Orléans n’a jamais pu exister dans ce match retour des seizièmes de finale et sont éliminés. Pas de regret : les Basques de Mauléon étaient trop forts…

La saison est terminée pour le RC Orléans qui s’est incliné, hier, à Mauléon, lors du match retour des seizièmes de finale de Fédérale 2. L’équipe basque a ainsi validé son superbe parcours de la saison régulière. Vainqueurs à l’aller, les Mauléonais savaient qu’ils n’avaient pas réalisé une prestation de belle tenue, conforme à leur potentiel. La semaine d’entrainement très studieuse a permis de corriger certains domaines, et devant un nombreux public, Mathieu Cazobon et ses partenaires ont sorti un gros match.
Image00014La première période fut de haut vol, sous une forte chaleur, et un rythme d’enfer des deux côtés. Mais bien vite, les Mauléonais vont marquer leur territoire, avec cette première attaque des trois-quarts qui voit le très incisif Pette Berrogain se défaire de plusieurs adver-saires pour le premier essai. Et si la possession semble orléanaise, un bon grattage basque permet à Vincent Etchegyhen de s’offrir une course de 50m pour le deuxième essai au quart d’heure de jeu. Ça défile Orléans est assommé d’entrée, d’autant que la défense souletine reste agressive et solidaire. Beaucoup d’engagement, du jeu agréable et Mauléon, en maitrise, va inscrire trois nouveaux essais, avant la pause, par le Jeune Pablo Larre (deux fois), et l’inévitable Patxi Ascery au terme d’un mouvement de grande envergure. 36 à 3, les Jeux étaient faits à la pause. C’était le souhait des coaches et des Joueurs afin que le RCO ne puisse espérer quoi que soit de son périple basque. La seconde période sera moins aboutie, par la force des choses. Moins de concentration et moins de fluidité du côté local, et Orléans, puissant, qui ne ferme jamais le Jeu, propose de sacrées séances de défenses aux locaux. Mais Pette Berrogain, dès la reprise, et les avants à la sirène vont concrétiser cette belle prestation d’ensemble du collectif de Mauléon. Ce qui ne laisse guère de regrets aux Joueurs du RC Orléans qui n’ont pu faire que de la résistance.

Un fiche

MAULÉON – ORLÉANS, 46-3 (36-3).Arbitre : M. Kevin Brolley (Occ). Pour Mauléon. 7 essais Berrogain (7′, 4r), Etchegoyhen (151 lame (26′, 39′), Asceiy (35′), collectif (80), 4 transformations (15′, 26′, 35′, 391 1 pénalité (3e) Ascery.

Pour RC Orléans. 1 pénalité Champeau (10′).
RC Orléans. Junquet ; Lebrault, David, Billard, Doisne (o) Champeau, (m) Galan, Prat Pouplot Mourrut ; Poulain, Bassaletti ; Touchard, Sanches, Lebrun. Entrés en jeu : Turpin, Deleplace, Nkoy, Clech, Chantereau, Riguet, Mirland.

Article paru dans la République du Centre du lundi 13 mai 2019. Photo Copyright Frédéric Roussel.