Ce samedi, les U14 de l’ERAO accueillaient le Stade français et Suresnes aux Montées pour le compte de la 2e journée de Super Challenge de France.

La première journée au Racing avait été difficile et l’on espérait une réaction à domicile de la part d’un groupe renforcé par quelques éléments de Gien, Châteauneuf et Pithiviers. 
Sur le terrain d’honneur, les jeunes ont fait honneur à leurs couleurs, notamment dans l’engagement. La défaite en ouverture face au Stade français est lourde en apparence (35-5). Mais l’équipe n’a cédé qu’en fin de rencontre sur quelques plaquages manqués et elle s’est globalement bien comportée. Les Orléanais auront l’occasion de jouer de nouveau cette équipe le week-end prochain et de montrer qu’ils peuvent rivaliser en gommant quelques erreurs grossières. 

Le second match du jour contre Suresnes, qui a de son côté battu nettement le Stade français, montre aussi que c’est possible. Ce match a révélé le groupe à lui-même tant il a fallu batailler jusqu’au bout. Au terme de séquences à multiples temps de jeu, les jeunes menaient 12-0 avant d’encaisser coup sur coup deux essais transformés. Ils ont néanmoins réussi cette fois à enrayer la furia adverse pour pilonner les 5m et finalement obtenir la pénalité de la gagne à la sirène. Une victoire 15-14 qui a fait du bien à toutes les têtes et qui est d’autant plus méritoire que le faible effectif ne permet pas cette année de faire de véritables mises en place collectives à l’entraînement. Ce groupe a prouvé qu’il progressait et qu’il avait sa place en seconde phase à partir de janvier. 
On peut donc féliciter les jeunes pour leur investissement et les clubs partenaires du Loiret d’avoir permis à leurs meilleurs potentiels de profiter de ces gros matchs pour progresser.