Une victoire des juniors construite avec un « gros » paquet d’avants et un buteur en réussite.

Nous avons appris une chose lors de ce 1er grand déplacement de la saison : à 16h00, il fait nuit à Nantes ! Même l’éclairage du terrain synthétique n’arrivait pas à percer l’épais rideau noir tombé sur Nantes en cet après-midi de novembre. Toute la 1ère mi-temps s’est déroulée sous une pluie intense et glaciale. Dans ces conditions, le jeu était difficile, c’était un match pour avants et notre 8 de devant a fourni une excellente prestation tout au long de cette rencontre. Et si nous la remportons, c’est grâce à une pression constante de notre paquet d’avants qui nous a permis de dominer notre adversaire. Malheureusement, et le mal est récurrent depuis le début de saison, nous ne sommes pas assez réalistes dans nos temps forts et nous ne menons que 13 à 5 à la mi-temps.

La pluie a cessé pour la 2ème mi-temps, mais joueurs et spectateurs sont frigorifiés. Yann, très précieux dans ses coups de pieds (6 tentatives réussies sur 7 tentées dont une à plus de 50m !) nous permet de creuser l’écart. Mais encore et toujours par inattention, manque de concentration et mauvais choix tactiques, nous laissons revenir Nantes au score et c’est avec soulagement que l’arbitre siffle la fin du match : victoire 22 à 20.
La pluie a cessé pour la 2ème mi-temps, mais joueurs et spectateurs sont frigorifiés. Yann, très précieux dans ses coups de pieds (6 tentatives réussies sur 7 tentées dont une à plus de 50m !) nous permet de creuser l’écart. Mais encore et toujours par inattention, manque de concentration et mauvais choix tactiques, nous laissons revenir Nantes au score et c’est avec soulagement que l’arbitre siffle la fin du match : victoire 22 à 20.

Très contents de cette victoire, Coachs Lionel et Toto ont bien sûr félicité les joueurs : gagner à Nantes est une grande performance. Mais ils ont encore insisté sur tous ces problèmes de concentration dans le jeu qui ont permis à nos adversaires de marquer un point de bonus défensif.

Cagolin du match: Baptiste LIZARDO. A l’arrivée au stade de Nantes, Baptiste a oublié dans le bus son sac de sport, bus qui était évidemment reparti. Puis durant le match, Baptiste, peut-être perturbé par le fait de jouer en nocturne à 16h00, a récolté un carton jaune.

PS : au fait Baptiste, après le match, tu as oublié ta glacière à Nantes !