Index / Actualités seniors / Un point de bonus arraché in extremis

Un point de bonus arraché in extremis

Dimanche 7 octobre 2018 à Vichy

Le RC Orléans est tombé, hier après-midi à Vichy (12-10), qui s’est appuyé sur deux éléments : une mêlée surpuissante et un épatant Capdeville, qui a connu un fort taux de réussite au pied.
Orléans, premier dauphin d’Issoire, ses avants, leur puissance, le combat, son pragmatisme… Et bien, il faudra repasser, une autre fois, au « Darragon » pour voir cette équipe jouer sur ses valeurs annoncées, exception faite sur la technique. Car les Vichyssois, mis à part les deux dernières minutes, ont mis à mal les joueurs du Loiret. Surtout en mêlée fermée où ils ont fait preuve d’une force collective étonnante, broyant tout sur leur passage pour infliger une véritable punition sa rivale.
« On les « roule » toutes depuis le début de saison. Quel bonheur », fait remarquer le pilier droit du RCV Matthieu Vergnolle. À partir de ce secteur, les Vichyssois ont bâti leur victoire par le pied de Manuel Capdeville, auteur d’un 4 sur 5 dans ses tentatives de pénalités. Et comme la touche a été performante dans le contre, les Orléanais n’ont eu que des ballons de récupération, vite rendus, pour mener des actions tranchantes, dangereuses stoppées par la défense des Vichyssois avec pour gros plaqueurs la 3 e ligne, Arthus, Legrand, Pieters et Genin. Après avoir vainement tenté de franchir la ligne d’avantage, le RCV a pris de la dimension avec sa mêlée mettant en souffrance celle du RCO sur chaque introduction. Mais aux pénalités de Capdeville, les Orléanais répliquaient sur des relances de Marchais, Hiscock avec l’appui de leur ouvreur Champeau, lucide dans l’animation. Pour occuper le camp du Loiret, les Vichyssois s’attachaient à parfaire la conservation du ballon. Ils cumulaient alors les temps de jeu, flirtaient en plusieurs occasions la ligne d’essai. Les zones de marque étaient nombreuses malgré les charges de Vergnolle, Sirbiladze, Legrand. Sans résultat.

Entre les poteaux

Rarement inquiétés, les Vichyssois encaissaient en fin de match un essai de Marchais entre les poteaux, synonyme de point de bonus défensif pour le RCO. Deux ballons récupérés par Aucagne et Sousa éloignaient l’angoisse des deux dernières minutes. Leur équipe s’imposait 12-10, sur un score ne reflétant en aucune manière la physionomie du match.

LA FICHE

VICHY BAT ORLÉANS, 12-10 (9-3). Arbitre : M. Apparicio (Ile-de-France).

Pour Vichy. 4 pénalités (3 e, 23 e, 34 e, 51 e) de Capdeville. 1 carton blanc : Roulin (8 e).

Pour RC Orléans. 1 essai de Marchas (78 e), 1 pénalité (13 e) et 1 transformation (78 e) de Champeau. 1 carton jaune : Hiscock (22 e) .

Réserves. Vichy – Orléans 25-21.

Article paru dans la République du Centre du lundi 8 octobre 2018 – Michel Prémoselli
Photo – Stéphane Ferrer