Index / Actualités seniors / RC Orléans – Périgueux : 23 – 39

RC Orléans – Périgueux : 23 – 39

Samedi 13 octobre au stade des Montées
Face à une équipe de Périgueux très puissante, les Orléanais ont concédé une lourde défaite à la maison 23-39 (2 essais à 5). À leur décharge, ils ont joué à 14 durant près d’une heure…
Trop puissants, trop lourds ces joueurs de Périgueux ! Les Orléanais ont bien résisté jusqu’au repos (13-13), mais ont logiquement craqué en deuxième mi-temps. Réduite à 14 (expulsion du talonneur Jérémie Sanches-Pereira, 25 e) la troupe de Jimmy Belouet et Yann Marchais, n’a pas fait le poids et a beaucoup subi en deuxième mi-temps. « Tout avait bien commencé », commentait Jimmy Belouet. « On s’était mis dans de bonnes dispositions, on était prêt. On l’a d’ailleurs montré sur les vingt premières minutes. Et puis il y a eu ce fait de jeu, cette expulsion qui nous met un peu la tête à l’envers. À 14, on n’a pas réussi à adapter notre stratégie. On a perdu contre plus fort… à 14 ».

Le RCO ouvre le score

Dès l’entrée des Périgourdins aux gabarits plus imposants, on se doutait bien que la soirée allait être compliquée. À l’image de cette première mêlée qui mettait les Orléanais sur le reculoir… Pourtant, les joueurs du RCO marquaient les premiers avec une pénalité de Champeau (5 e), vite annihilée par Bourgeois (3-3, 9 e). Mais les équipiers de Martin Junquet surprenaient les joueurs de Dordogne par un essai de Nathanaël Hiscock qui récupérait un coup de pied rasant de Yohann Champeau (10-3, 17 e). Et puis il y eut ce carton rouge sévère pour Sanchez-Pereira (25 e). Périgueux revenait au score par une pénalité (25 e), puis un essai de l’ailier Suchabaud après un sprint de 50 m (10-13, 31 e). Juste avant la pause, Orléans arrachait le nul sur un coup de botte de Champeau (13-13, 37 e).

La deuxième mi-temps débutait mal pour le RCO qui encaissait un essai après un déboulé du surpuissant Sud-Africain Duncan Naude (2,04 pour 138 kg) qui envoyait Labattut entre les poteaux (13-20, 41 e). Le centre Butoni-Dualevu corsait l’addition (13-27, 49 e). La pénalité de Champeau redonnait espoir (16-27, 62 e). Mais Orléans craquait complètement et subissait la densité des avants adverses (16-32, 68 e), puis un cafouillage offrait un nouvel essai à Suchabaud (16-39, 72 e). Les joueurs orléanais s’accrochaient et incrivaient le dernier essai à la suite d’une passe au pied de Martin Junquet pour Boris Nasso qui relayait pour Cyrille Billard (23-39, 80 e+2). Pas de quoi atténuer la déception…
En Espoirs : RCO 20 Périgueux 15

Article paru dans la République du Centre du dimanche 14 octobre 2018 – Pierre Perlicius
© photos correspondante Florence Coudray