Index / Actualités seniors / Des Orléanais au cœur gros comme ça !

Des Orléanais au cœur gros comme ça !

Les joueurs du RCO ont réussi à s’imposer, hier aux Montées, grâce à un drop décisif de Yohann Champeau à une minute de la fin !

Ils ne s’affolent pas. Ils mettent des impacts sur chacune de leurs percées et avancent jusque dans les 22 mètres adverses alors qu’ils sont menés 16­-17 et qu’il ne reste qu’une minute et trente secondes au chrono… Yohann Champeau, dans un fauteuil, passe un drop décisif ! Le RCO s’impose, donc. Non sans s’être fait peur. « Les gars sont allés la chercher avec les tripes », souriait l’un des deux entraîneurs, Yann Marchais, quelques minutes après la victoire. « On ne se l’est pas rendu facile ce match parce qu’on a eu un gros coup de moins bien dans ces 20 dernières minutes. Bravo aux gars, parce qu’aller chercher la victoire calmement, tranquillement, en allant dans le camp adverse avec un drop… Ça veut dire qu’il y a des vertus dans cette équipe. »

« Joyeux anniversaire, Ludwig ! »

Les choses avaient bien commencé. Yohann Champeau ne ratait pas la première occasion (3­0, 5e). On sentait la puissance orléanaise sur chaque impact en défense. Mais, il n’y avait pas beaucoup de rythme dans cette première mi­temps. Le froid anesthésiait les joueurs et les spectateurs… Mais, coup du sort, sur un coup de pied à rasde­terre dans les 22 orléanais, le ballon heurtait la protection du poteau et Phelizon aplatissait ! (3­7, 30e). La pénalité de 40 m de Champeau permettait au RCO de recoller (6­7, 38 e).
Après un regroupement bien négocié par les Orléanais, Ludwig Nasso s’échappait alors petit côté et inscrivait le seul essai du RCO, qui repassait devant. L’ailier avait droit à un « Joyeux anniversaire, Ludwig ! » de la part d’un public qui s’était enfin réveillé. Champeau transformait (13­7, 45e). Dix minutes plus tard, le demi d’ouverture donnait de l’air à ses troupes (16­7, 55e), qui allaient baisser de pied physiquement et encaisser deux essais (Lemoine, 68e ; De Muylder, 75e) ! C’était sans compter sur le mental orléanais et la précision de Yohann Champeau. « Mais, on va essayer de se rendre les victoires un peu plus faciles », concluait Yann Marchais. « Parce que sinon, on ne va pas durer jusqu’au bout ! »

La fiche

ORLÉANS (Stade des Montées).Mi-temps : 6-7.

Arbitre :M. Schwab (lie de Fronce).

Les points
Orléans : 1 essai de Nasso (45e) ; 1 drop (79e), 3 pénalités (5′. 38′, 55•) et 1transformation de Champeau (45e).

Isle : 3 essais de Pheliz on (30e), Lemoine (68e), De Muylder (75e) ; 1transformation de Parsons (30e. Carton blanc. Isle : De Muylder (55e). Corton jaune. Isle :Vanaa (38e)

Article paru dans la République du Centre du dimanche 25 novembre 2018 – Photo Florence Coudray