Index / Actualités seniors / Battus, mais qualifiés !

Battus, mais qualifiés !

R.C. Orléans – Clermont-Cournon : 24 – 37

Les joueurs du RCO n’ont pas su remporter leur dernier match de saison régulière. Ils devraient cependant disputer les phases finales. Contre Mauléon.
Le rugby est ainsi fait, rude et romantique, que si le rideau est tombé sur le championnat de Fédérale 2, hier, le RC Orléans ne sait pas s’il disputera les phases finales, ou si sa saison est finie. « On va attendre les décisions fédérales, mardi », renvoyait, fataliste, Nicolas Pouplot. Car au contraire de Limoges et Périgueux, Vichy (au budget noyé dans le rouge aussi) a fait appel de sa sanction. Mais pas pour batailler en play-offs : pour ne pas être relégués. Sixième, le RCO devrait donc profiter de la situation, comme Saint-Junien et… Cournon.
Image00043S’ils avaient davantage bousculé les Auvergnats et, à tout le moins, préserver le bonus défensif (moins de 10 points d’écart), les Orléanais se seraient épargnés ces heures incertaines. « Mais on n’a pas réussi à tenir la balle, à poser notre jeu, convenait Martin Junquet. Malgré pourtant un bon début… »
Après dix minutes et deux essais transformés, le RCO avait l’échappée belle : 14 – 3 ! Yohann Champeau avait profité d’un déboulé de Cyril Billard ; puis Victor David avait conclu une attaque parti de son camp. « Mais Cournon a très vite recollé et même, renversé la tendance, en exploitant nos erreurs » revoyait Pouplot.
Un premier essai, qui concrétisait un temps fort clermontois, appelait à reprendre son souffle et ses esprits, après un premier quart d’heure orléanais mené tambour battant (14-10). Mais deux percées en deux minutes de Jebez, que personne, ne parvenait à plaquer, installaient Cournot, dans un fauteuil (17-27). « Le but, alors, était de moins s’exposer ; de faire courir la montre », reconnaissait Guillaume Laudat, la capitaine adverse. Cournon s’y employait à merveille.

Haché, verrouillé

Sans rythme ni désordre, n’est-t’ il point de salut pour le RCO ? Les orléanais, empêtrés dans un jeu haché que l’arbitre n’aidait pas à clarifier, se reprenaient pourtant à rêver après un essai (transformé) de Pouplot, (24-27, 76’). Mais Cournon ramenait aussitôt le RCO sur sa ligne d’en-but, et même derrière. Les Auvergnats pouvaient fêter leur qualification. Pas les orléanais. Mardi, en principe…

La fiche
Clermont-Cournon bat R.C. Orléans 37 à 24 (27-17). 350 spectateurs environ. Arbitrage de François Rebel.
Pour Orléans. 3 essais de Lebrault (5e), David (10e) et Pouplot (76e) ; 3 transformations de Champeau (5e et 10e) et Junquet (76e) ; 1 pénalité de Champeau (23e). Cartons jaunes à Champeai (40e) et Poulain (63e). Remplacements : Clech par Prat (47e), Nkoy par Mourrut (49e), Touchard par Turpin (54e), David par Bourgade (60e), Champeau par Mirland(71e), Lebrun par Deleplace (73e)
Pour Cournon. 4 essais de Boisset (15e), Jebez 34e et 37e) et Travassac (72e). 4 transformations de Cartier, 3 pénalités de Cartier (2e, 26e, 80e +4). Cartons jaunes à Laudat (40e), Tauzia (50e) et Toinette (68e). Remplacements : Poignant par Tauzia et Vérignon par Kolli (47e) ; Rubini par travassac (68e), Jebez par Daniel (80e).
L’écart maximal. Pour Orléans :+11 (14-3,10e). Pour Cournon : +13 (37-24)

En Espoirs : R.C. Orléans – Clermont Cournon : 10 – 15

Article paru dans la République du Centre du lundi 22 avril 2019 (Pascal Bourgeais) – Photos Copyright Frédéric Roussel.

Classement de la dernière journée FED2 Poule 8