Index / Championnat U14 / 3ème journée de championnat Grand Ouest – Samedi 17 mars 2018

3ème journée de championnat Grand Ouest – Samedi 17 mars 2018

ERAO 2 vs Le Mans : 5 – 31
Ce second match est la copie conforme du premier, avec des jeunes vaillants face à une équipe très physique (sans doute le fameux « effet rillettes » bien connu de notre équipe éducative…). Ils ne lâchent rien et parviennent même à marquer un bel essai en seconde période, qui a rappelé à Pascal ses années montoises au côté de Guy et André Boniface.

ERAO 2 vs Vierzon : 10 – 0
Ce dernier match confirme les belles attitudes entrevues lors des deux premiers. Face à une équipe à leur portée, les jeunes monopolisent le ballon et marquent deux essais. Un match abouti et maîtrisé, dont il nous manque la fin, faute de pellicule. Ils finissent 3e de la journée, derrière Chartres et Le Mans.
Pour l’anecdote, de ce match le public médusé, qui pourtant en a vu d’autres, retiendra aussi la fameuse combinaison 910 annoncée par nos adversaires, avec ce mur d’avants qui s’écartent pour laisser passer un joueur lancé pour mieux venir buter sur la défense, qui a cette fois rappelé à René le rugby d’antan qu’il affectionne tant et notamment ses années de jeunesse du côté de Montchanin, où l’on était spécialiste de ce type de subtilités tactiques. Mais du côté des mines bourguignonnes, la 910 portait alors le nom plus évocateur de « marteau pilon ». A quand une belle tortue ?
DSCN1015ERAO 2 vs Chartres : 0 – 29
Lors de cette première rencontre, les jeunes font un match sérieux dans l’engagement et dans le jeu face à une équipe plus confirmée, prétendante à la qualification et finalement vainqueur de la journée. Beaucoup de points positifs (notamment des bonnes séquences de tenue du ballon), mais quelques plaquages manqués qui coûtent cher au score alors que l’équipe étant pourtant
en place. Les progrès dans tous les compartiments
sont notables par rapport aux journées précédentes
aux dires des coachs et des observateurs, notamment
sur le plan des attitudes individuelles face à la
difficulté. Les premiers années mûrissent, prennent
la mesure du niveau exigé et commencent à se prendre
en main derrière quelques éléments moteurs, ce qui
est l’un des objectifs des encadrants en vue de
l’année prochaine, où ils seront en première ligne
pour défendre les couleurs de l’ERAO.

DSCN1025